B) L'autorité négative


L’autorité des parents peut être négative si l’enfant agit d’une façon déplacée ou intolérable.

 

C’est à travers les punitions que les parents sanctionnent leurs enfants.

Les enfants redoutent souvent la punition. Elle leur déplait, les prive de ce qu’ils veulent ou les oblige à reconnaître leur tort.


Il existe trois sortes de punitions :

 

-          La punition naturelle

Cette punition n’en est une que pour l’enfant car elle n’est que la suite logique de l’acte de ce dernier. Le parent n’impose pas de sanction, il ne fait que l’appliquer

Exemple : Deux frères, Alex et Théo, ont eu un paquet de bonbons le lundi matin et leur père les prévient qu’ils n’en auront pas d’autres dans la semaine. Alex fini son paquet le soir même alors que Théo l’économise. Le père n’imposera pas de punition, si ce n’est qu’il ne rachètera pas de paquet de bonbons. L’enfant assume les conséquences.

 

-          La punition logique

 Parfois plus efficace que les punitions naturelles. Le parent punit l’enfant par le biais d’une punition logique par rapport à la faute.

Exemple : Si Alex avait l’autorisation de jouer à son nouveau jeu vidéo jusqu'à 21h et qu’à 21h30 il est toujours dessus, ses parents peuvent alors confisquer le jeu.

 

-          La punition individuelle, sans rapport

Le but de cette punition étant de déplaire à l’enfant afin qu’il s’en rappelle et ne recommence plus, elle n’a souvent aucun rapport avec l’acte et est la plus souvent utilisée.

Exemple : Pour un jeune enfant, cela peut être « aller au coin », lui donner la fessée… Pour un adolescent, le priver de sortie, de téléphone…



www.jpg


 

×