C) L'autorité positive



L’autorité n’est pas perçue uniquement de manière négative. 

Celle ci peut être également dite ‘‘positive’’ dans certains cas selon le comportement et les actes de l’enfant.

L’objectif des parents n’est autre qu’aider l’enfant à « bien vivre l’autorité. »

C’est une autorité qui doit être basée sur l’écoute de l’enfant. C’est une relation de bienveillance et de fermeté dans laquelle on pourra exiger et interdire lorsque cela sera nécessaire.

 

Aujourd’hui, cette dernière est perçue majoritairement de manière positive par les adultes, les enfants et les jeunes. 

C’est un acte particulièrement important selon les jeunes qui n’est plus considéré comme désuet et c’est au contraire, une valeur qui s’est renouvelée.

 L’autorité positive est un type d’autorité très efficace.

 Elle peut être plus efficace que les punitions ( autorité négative) et peut être profitable à la fois aux parents et aux enfants. Si les parents souhaitent que l’enfant agisse de façon appropriée, il est important de savoir remarquer ses bons comportements et de le complimenter. L’autorité positive sert donc également à encourager un comportement souhaité de la part des parents.

Exemple« Je suis content que tu ais mis la table, tu peux maintenant aller regarder la télévision »


  Les compliments et les récompenses pour un bon comportement,  sont une forme d’autorité positive. Ces derniers  peuvent encourager une bonne conduite à l’avenir de la part de son enfant.



sans-titre-10-3.jpg

 



Selon les psychologues, il faudrait « usez et abuser des compliments » car  l’enfant choisit un modèle de réponse puis, en observe les conséquences sur son entourage : si ces dernières sont positives, il aura tendance à répéter son comportement. 

Il est donc important de satisfaire un besoin considéré comme étant commun aux petits et aux grands : les compliments et la reconnaissance. En manifestant de la joie et de la satisfaction que le parent éprouve, il valorise l’enfant et le rassure sur ses compétences.

Cela va encourager ce dernier à poursuivre un comportement reconnu par les parents.

 

Le dialogue parent/enfant est également à privilégier car plus on parle avec l’enfant de ce qu’il fait de bien ou de meilleur, plus ces paroles positives auront de l’importance dans l’esprit de l’enfant et cela facilitera les rapports entre ses parents et lui.

Cela est d’autant plus important, car le dialogue permettra à une certaine confiance de s’installer et plus le parent en dit sur son ressentit et sur ses sentiments, plus il est facile pour l’enfant de savoir à qui il a affaire et d’agir pour les satisfaire.

Il est également beaucoup plus efficace de féliciter son enfant plutôt que de lui faire des critiques 

Exemple : Il vaut mieux le complimenter s'il a fait la vaisselle plutôt que de le fâcher s'il ne l’a pas faite.


Si les parents disent régulièrement à leur(s) enfant(s) ce qui leurs plait, ils laissent sous entendre que le contraire ne leurs plait pas, cela revient donc à exprimer de manière positive une critique, qui de ce fait sera mieux acceptée et mieux respectée.

 L’autorité positive à une importance particulière car les critiques sont ensuite plus crédibles et mieux acceptées 

Si les parent ne fait aucun commentaire quand son enfant range sa chambre, sous prétexte que ‘’c’est normal’’ et qu’il se fâche le jour ou elle n’est pas rangée, il ne pourra empêcher ce dernier  de penser que le parent est injuste et qu’il ne fait attention qu’à ce qu’il fait de mal.